AccueilActualitésCalais s’enflamme

Calais s’enflamme

mms 2 mg1138103340Une rixe a éclaté, hier vers 16h30, à Calais pendant une distribution alimentaire entre des réfugiés afghans et soudanais, dans le centre d’accueil de jour Jules Ferry, selon notre bénévole sur place.

Des affrontements violents se sont poursuivis en dehors du centre entre ces deux communautés qui sont les plus importantes communautés de la Jungle de Calais, 1500 soudanais et 2000 afghans. Une grande partie d’entre eux ont participé à ces affrontements, ce qui donne une idée de la violence qui s’est déchainée sur le camp.

Certains étaient armés de couteaux et de pistolets, d’autres de bâtons et d’outils. S’il n’est pas possible de dresser pour l’heure un bilan précis, notre bénévole a vu des blessés dans un état grave. Les forces de l’ordre sont intervenues dans le camp pour calmer les affrontements qui ont cessé en début de soirée.

L’incendie violent qui a éclaté, pendant la rixe, a détruit près d’un quart du camp, soit 150 à 200 abris. Ont également été brulés, un point de distribution alimentaire qui assurait entre 500 et 1000 repas par jour, les centres d’aide légaux français et anglais, les cabanes des bénévoles de médecin sans frontière.

Plusieurs centaines de personnes sont sans abris, des mineurs isolés sont concernés. Notre bénévole sur place est actuellement au centre d’accueil Jungle Book pour recenser et accompagner les jeunes choqués par les évènements. Le centre laisse les classes ouvertes la nuit pour permettre aux mineurs isolés de venir s’y réfugier. Le centre Jules Ferry et le secours catholique ont également accueillis des réfugiés sans toit.

Ces évènements, d’une gravité sans précédent, nous inquiètent sur l’avenir des 350 mineurs isolés actuellement à Calais. Si le gouvernement décidait de raser la zone nord du camp, ces jeunes orphelins se retrouveraient livrés à eux-mêmes, sans protection ni moyens de subsistance.