AccueilActualitésLa nouvelle Revue Enfance Majuscule

La nouvelle Revue Enfance Majuscule

En ce début d’année 2017, Enfance Majuscule publie le premier numéro de sa nouvelle revue au format revisité. Vous pourrez y découvrir un reportage sur la jungle de Calais, le débat d’Enfance Majuscule sur l’imprescriptibilité en matière d’agression sexuelle sur les mineurs et de nombreux autres articles sur la prévention de la maltraitance. 

Le temps nous a paru bien long depuis que nous avons été dans l’obligation d’arrêter la rédaction
de la revue et n’avons pu partager avec vous nos réflexions, nos combats, nos espoirs. C’est
un grand bonheur de pouvoir reprendre le dialogue après ces trois années d’interruption et de bataille juridique pour conserver notre nom.

Enfance Majuscule la revue, c’est notre cadeau à tous les anciens abonnés et à tous ceux dont nous connaissons l’intérêt pour l’enfant sujet de droit. La défense des enfants est, et n’a cessé d’être, notre priorité. Nombreux parmi vous ont suivi nos actualités sur notre site enfance-majuscule.fr ou sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) mais la « relation papier » avait été interrompue et c’est par ce biais que nous souhaitions reprendre contact, comme un signe de reconnaissance, un peu comme lorsque l’on envoie par la poste une lettre à un ami. Enfance majuscule c’est un nom, des actes, des actions, des liens et bien plus encore. Ce numéro vient remettre en perspective les chemins que nous avons suivis cette année pour défendre les droits de l’enfant.

Une année de violence : la violence à laquelle nos enfants sont soumis lors des attentats, dans leur vie quotidienne, en famille ou dans un camp de réfugiés. Nous continuerons d’alerter, de former, d’informer et, en somme, comme nous en avions l’habitude, d’écrire « l’Enfance en Majuscule ». Cette version papier sera notre rendez-vous annuel et reprendra les actions ou réflexions majeures que nous aurons abordées durant l’année sur notre site.

Belle année 2017 à tous. Qu’elle soit plus douce pour les enfants. Vous retrouver nous donne l’espoir d’y contribuer un peu.

Télécharger Enfance Majuscule la Revue

Au sommaire :

Mineurs, réfugiés et isolés : reportage dans la « Jungle » de Calais. Patricia Chalon et Mayeul Gauzit

Enfance Majuscule était présent en 2017 auprès des mineurs isolés vivant dans la « Jungle » de Calais. Quelques mois après la fermeture du camp, ce reportage nous livre une rétrospective sur les conditions de vie de ces enfants réfugiés qui désiraient rejoindre à tout prix le Royaume-Uni.

Ponce Pilate : maltraitance infantile et engagement du professionnel. Michel Boublil

Des affaires récentes montrant à quel point certaines maltraitances peuvent passer inaperçues, devraient nous amener à les considérer et les traiter différemment, car il y a, d’une part, une multitude de signalements de situations préoccupantes aux cellules départementales chargées de les évaluer – au point qu’elles ont du mal à les gérer – et d’autre part, des situations graves qui perdurent ou bien n’émergent qu’à l ’occasion d’un drame.

Reconnaître les spécificités de la sexualité infantile. Hélène Romano

L’analyse des étapes du développement psychosexuel de l’enfant permet de comprendre que la sexualité infantile est faite de représentations mentales, d’affects, mais également de mises en pratique, avec une évolution des intérêts sexuels selon le niveau de développement et l’âge de l’enfant. La sexualité infantile se construit donc progressivement, et représente une énergie vitale pour l’enfant comme pour les interactions qu’il va élaborer avec son entourage.

Quand l’adulte ne tient pas sa place d’adulte. Hélène Romano et Patricia Chalon

Pour donner à l’enfant les moyens de se protéger contre d’éventuelles agressions, quelles qu’elles soient, sans pour autant lui faire perdre confiance dans le monde des adultes, la méthode est d’abord le recours à un discours basique.

Pédophilie, pédopornographie, protéger l’enfant ou l’institution ? Nicole Emam

Comme on parle de « Raison d’État », on pourrait parler de « Raison d’Église », ou de « Raison de Fonction ». Quelles qu’elles soient, les institutions ont une tendance naturelle à se protéger et chaque hiérarchie à protéger « les siens ».

L’hyper-sexualisation des enfants et la sexualité adolescente. Patricia Chalon

Notre société doit désormais faire face à une hyper sexualisation qui touche des enfants de plus en plus jeunes. En France, très peu d’études sont effectuées sur le sujet mais les échos canadiens, belges ou anglais montrent qu’il s’agit d’un phénomène massif et qu’il provoque un recul dans le champ de l’égalité des sexes ; cela vient renforcer des positions antagoniques fille-garçon. On soupçonne désormais certaines pathologies que l’on pensait endogènes, d’être le fruit de cette hyper sexualisation. L’hyperactivité n’a bien souvent d’autre cause qu’une hyper excitation correspondant à une intrusion dans la sexualité des enfants.

Quelles différences entre jeux sexuels et abus sexuels ? Hélène Romano

La méconnaissance de la dynamique de la sexualité infantile conduit bien souvent à des précipitations interprétatives. Dès que des manifestations sexuelles s’expriment chez un enfant, deux attitudes extrêmes sont constatées : soit l’enfant est analysé comme une victime d’agression sexuelle, soit il n ’est qu’un pédophile en culot te courte.

Les débats d’Enfance Majuscule : Imprescriptibilité en matière d’agression sexuelle sur les mineurs. Enfance Majuscule

Un mouvement s’est ouvert à la demande de victimes et d’associations, afin de modifier la loi sur les crimes sexuels sur les mineurs : certains demandent l’imprescriptibilité et d’autres ne sont pas convaincus de l’efficacité d’une telle mesure. Un débat a été organisé au sein d’Enfance Majuscule afin de recueillir les différents avis, sous l’impulsion de deux réflexions argumentées « pour et contre » préparées par deux des membres de l’association.

Télécharger Enfance Majuscule la Revue