AccueilNos coups de cœurHistoire d’un crime contre l’humanisation oublié non reconnu

Histoire d’un crime contre l’humanisation oublié non reconnu

Le sous-titre du livre de Jean-Luc Viaux « Les incestes », Clinique d’un crime contre l’humanisation, résume bien les atrocités auxquelles nous sommes confronté·e·s depuis des millénaires.


Comment ce crime, qui conduit parfois des enfants à des parricides ou à des suicides, peut-il perdurer et détruire les repères les plus précieux de la construction infantile ?

Le regard porté sur l’inceste dans ce livre est éclairant sur l’impuissance de la loi face aux désirs sexuels déviants que seule l’éducation pourra peut-être un jour, si nous nous en donnons vraiment les moyens, permettre de combattre.

Jean-Luc Viaux termine son ouvrage par : « il faudra deux générations ».

Nous sommes beaucoup moins optimistes, car, n’ayant pas le désir de prendre véritablement ce problème à bras le corps, les « humains » de toute la planète continueront vraisemblablement leurs crimes bien plus longtemps encore…