AccueilActualitésLaïcité

Laïcité

La laïcité est un des garants des droits de l’enfant.

Imaginons plusieurs dialogues 

Dialogue avec un croyant

J’aime bien le principe de république laïque. Cela me permet d’exprimer mes croyances en toute liberté.
IL y a des moments de l’histoire et des pays dans le monde , où des dictateurs interdisent de croire en Dieu. Ou le fait de proclamer publiquement sa foi ou bien de faire une prière devant témoins est passible de prison, ou de mort, les lieux de culte y sont détruits…
Dans d’autres pays, une seule religion est autorisée et toute autre croyance que la religion d’État est menacée d’anéantissement.
Nous n’avons pas les mêmes croyances toi et moi, mais nous pouvons en discuter échanger et nous respecter.
Je pense très sincèrement que le dieu auquel je crois doit être souvent horrifié par les ignominies que l’on commet en son nom
Quand je vois critiquer ou déformer des symboles de ma religion cela ne me fait pas rire et parfois, ça me fait de la peine, comme lorsqu’on attaque quelqu’un que j’aime , mais je me dis que j’ai de la chance d’avoir une foi qui peut m’accompagner toute ma vie et qu’eux n’ayant pas ce soutien précieux se défoulent comme ils le peuvent …l’humour est aussi un moyen de détourner les coups !
Une croyance ne s’impose pas et je n’ai ni l’intention, ni le droit de te l’imposer.

Dialogue avec un non-croyant
Le fait de vivre dans un pays laïc me permet à moi qui ne crois pas en Dieu de le dire et que nous puissions en débattre, avec toi qui est croyant. Mais dans un pays où la religion fait loi, je pourrais être condamné à mort, être pendu ou brûlé en place de grève comme autrefois, pour le dire publiquement
Vivre dans une république laÏque permet à chacun d’entre nous d’exprimer sans crainte, ses croyances et ses convictions.
Il n’y a pas de crime de blasphème chez nous :
Je comprends que tu ne souhaites pas manger de porc ou que le vendredi soit exclusivement consacré au poisson mais ça ne veut pas dire que tu dois m’imposer de ne pas manger de porc ou me forcer à manger du poisson le vendredi. Je comprends que tu penses que ce n’est pas bien de dessiner tel ou tel mais tu ne peux m’empêcher de le faire.
Crois ce que tu veux, je te respecte. Ne m’impose pas ce que je ne veux pas car moi aussi j’ai droit à ton respect.
En tant que croyant tu es blessé par ceci ou cela mais moi qui suis athée je suis quotidiennement choqué par toutes les violences que l’on commet. Je vois des femmes et des enfants maltraités au nom d’un dieu qui, je le pense, n’existe pas, et je n’ai aucun lieu de « non-culte » pour le dire.
Quelles que soient les religions, toutes maltraitent les humains à un moment ou un autre de leur histoire et j’en suis totalement révolté, pourtant je ne fais pas exploser les lieux de cultes !

Dialogue avec un enfant
Je vous écoute discuter depuis un moment. Je trouve ça très intéressant, mais moi, je ne sais pas encore à qui ou à quoi je crois ou non.
Mes deux parents ont une religion différente, mon meilleur ami une troisième et ma grand mère éclate de rire quand je lui demande si elle croit en Dieu en me disant que c’est privé et que ça ne me regarde pas !
Laissez-moi juste le temps de grandir de lire, d’écouter, d’entendre, de me faire une opinion par moi-même et de changer d’avis. C’est mon droit non ?

Pour prolonger le dialogue, deux livres indispensables ;

. Le Guide républicain : abécédaire des mots de la République+ 88 textes + repères et références ; outil de lutte conte le racisme , l’antisémitisme et les dérives communautaires (CNDP/Delagrave)
– Nous sommes Charlie : 60 écrivains unis pour la liberté d’expression ( des classiques ( Hugo, Voltaire….), des contemporains ( Attali, Noelle Châtelet….)