AccueilActualitésLe Parlement adopte une loi sur l’interdiction des violences corporelles

Le Parlement adopte une loi sur l’interdiction des violences corporelles

Le 22 décembre, le Parlement a adopté définitivement la loi « Égalité et Citoyenneté » dont l’article 68 interdit « tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles ». Il est à noter que ce texte traite des « violences corporelles » et pas des « châtiments corporels » que certains considèrent encore comme un droit de punition des parents. Contrairement à de nombreux pays, la fessée n’est toujours pas abolie en France.

« Ce jeudi 22 décembre a été voté de manière définitive l’article 68 du
projet de loi «Égalité et Citoyenneté» qui précise désormais que
l’exercice de l’autorité parentale exclut «tout traitement cruel,
dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences
corporelles.» Ce texte a pour but de «contribuer à apaiser la société
française, à donner sa juste place à la jeunesse, à lutter contre la
délinquance et le terrorisme, et à donner tout leur sens aux termes
égalité et fraternité de la devise républicaine». »

 

Lire l’article sur LeFigaro.fr