AccueilNos coups de cœurLes livres pour enfantsLe Petit Prince de Calais

Le Petit Prince de Calais

Ce livre permet de comprendre ce que vit un mineur isolé qui quitte un territoire pauvre l’Erythrée mais où il est heureux en famille, pour les dunes de Calais, d‘où il tente de rejoindre l’Angleterre. Son séjour à Calais, dans le froid, la pluie et la neige, ne pouvant communiquer avec personne à cause de la langue, est ponctué par l’évocation de la petite sœur qui mange avec délice les chocolats du calendrier de l’Avent que son frère lui a offert avant de partir et le rêve de cette dernière de le voir revenir pour le soir de Noël. Ponctué aussi par les rencontres avec une bande de jeunes comédiens en herbe qui vont tenter de lui apporter de l’aide.

Jonas aime la pêche, il y accompagne son père la nuit et il est doué. Il connait tous les poissons et même sait leur parler et les attirer. Il est heureux entouré de ses parents, de sa petite sœur, de sa grand père et ses contes. Pour eux il est un prince.

Hélas, on veut l’enrôler dans l’armée, terrible en Erythrée et sa famille n’entrevoit d’autre solution que l’exil. En France d’abord mais pour gagner l’Angleterre où vit un vague cousin. Il ne veut pas partir et ne connait pas un mot de français ou d’anglais, mais il ne veut pas décevoir sa famille qui a tout préparé dans les moindres détails, le parcours, les papiers, l’argent, le téléphone et le chargeur. Il n’oublie pas son trésor : son livre des poissons, écorné d’avoir été lu tant de fois.

Le voyage est long, Jonas passe de camion en camion, ou de boîte en boîte comme il dit. Il ne subit pas de brutalité mais pendant qu’il dort on lui dérobe ses maigres biens, dont ses papiers ‘identité, ses chaussures qu’on remplace par des sandales trouées.

Il arrive à Calais le premier décembre, jour où il croise pour la première fois le groupe de jeunes et échange un sourire avec l’une d’entre eux, Anémone.

C’est un homme qui parle sa langue qui lui donne rendez-vous pour une première tentative de passage en Angleterre, en camion, en échange de tout son argent. Mais le camion est vide et ne part pas.

Il erre à la recherche d’un lieu où dormir, fait la queue pour un repas chaud et appelle enfin sa famille sans rien dire de ses déboires.

Il se construit un abri de fortune dans les dunes, un rideau de douche fait office de toit, mais il a faim, il a froid. La mer, les côtes anglaises, les poissons de son livre le font rêver. Le groupe de jeunes, comédiens en herbe, aimerait lui venir en aide mais ils ne peuvent communiquer que par gestes. Pour eux aussi il est un prince.

Lorsqu’il neige, Jonas découvre à la décharge un manteau râpé mais c’est mieux que rien, ce sont les pieds qui le font le plus souffrir et les jeunes lui apportent chaussettes, bonnet et chocolat chaud.

Il est décidé à passer en Angleterre, il a vu le tunnel et croit avoir la solution en passant au -dessus des barbelés, hélas, ils sont hérissés de lames de rasoir, il a les mains en sang et manque de se faire écraser. Une automobiliste le conduit à l’hôpital, mais il ne comprend pas qu’il doit revenir pour faire changer les pansements. Lors d’une seconde tentative, il saute à côté d’un camion et se blesse aux jambes.

Les jeunes essaient d’apporter un peu de joie à Jonas et décorent un sapin à l’entrée de son abri. Il parvient à leur montrer grâce à une carte sur un ballon, d’où il vient.

A l’aide d’une béquille trouvée au bord de l’eau, Jonas décide d’aller en ville, de faire la manche s’il le faut. Un policier auprès duquel il ne peut s’expliquer lui prend son téléphone, il perd ainsi ses derniers liens familiaux, pourtant le policier n’est pas un mauvais bougre.

Anémone est celle qui va le plus loin dans sa tentative d’aide, elle a appris quelques mots de la langue de Jonas et retourne seule à la cabane. Il comprend qu’elle s’appelle Anémone grâce à une image de son livre, elle croit qu’il s’appelle Baleine.

La nuit de Noël il est fiévreux, croit entendre l’appel de la mer, il délire, il est nu et pense que les poissons lui font un chemin pour traverser la Manche. Il est emporté vers les étoiles par l’espadon.

Comble de malchance, en ce jour de Noël, des phoques sont remis à la mer, sauvés et les jeunes qui se sont cotisés arrivent avec des chaussures pour Jonas. Hélas il est trop tard !

A acheter et lire absolument, les sommes seront reversées à Médecins du monde. Livre émouvant qui nous fait partager le quotidien terrible des mineurs isolés en exil à Calais. La fin elliptique permet aux enfants de la comprendre comme un conte. Les adultes sauront lire entre les lignes et se désoler que le secours apporté par la bande de jeunes arrive trop tard. Pascal Teulade nous fait aussi comprendre que l’ennemi n’est pas forcément celui qu’on croit. C’est par les siens qu’il est dépouillé, alors que des adultes et des jeunes bienveillants tentent avec maladresse de le secourir.

Ecrit par Pascal Teulade et publié par la Joie de Lire

Article mots clefs : , , , ,