AccueilLes colloquesLe Pilotage de la Protection de l’enfance : Acteurs et outils

Le Pilotage de la Protection de l’enfance : Acteurs et outils

Le Pilotage de la Protection de l’enfance - Acteurs et outils - Enfance MajusculeL’Observatoire National de l’Enfance en danger organisait le 22 janvier à l’ASIEM à Paris une journée d’étude sur le pilotage de la protection de l’enfance.

Journée symboliquement introduite par la vice- présidente du Groupement d’Intérêt Public, Martine Brousse. La Ministre en personne Laurence Rossignol présentant sa feuille de route et la proposition de loi.

La proposition de loi

Elle est l’aboutissement d’un an de concertation, qui a laissé une place importante, aux anciens enfants, aux parents et aux bénévoles.

Pour cette ambition nationale, un maître mot : la cohérence, s’appuyer sur une définition commune dont les axes sont : le meilleur intérêt de l’enfant et la bienveillance.

Laurence Rossignol a voulu réaffirmer le rôle de l’Etat dans la protection de l’enfance, qui doit jouer son rôle de garant et porter le sens.

Le Conseil National de la Protection de l’Enfance, CNPE, placé sous l’autorité du Premier Ministre, dans une logique Interministérielle, s’articulera avec les Observatoires qui doivent construire une vraie capacité d‘Observation, partager et analyser les données, alimenter les recherches, mettre en place des formations pluri-catégorielles.

La Ministre a aussi évoqué son audition à Genève, exercice exigeant et déroutant, mais qui est aussi une impulsion pour faire progresser les politiques publiques. La France recevra encore cette année une Remontrance.

La Ministre réaffirme, son souci de cohérence, et son éthique de la bientraitance elle tient à souligner que le bébé qu’il soit en Protection de l’enfance ou non, est une personne.

Modernisation de l’action Publique : MAP

Ce rapport de mission sur « l’Evaluation de la Gouvernance de la protection de l’enfance » est présenté conjointement par un Inspecteur Général des affaires sociales et un inspecteur général des services judiciaires.

http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article429

Les tables rondes donnent ensuite la parole aux acteurs tant sur le plan national que départemental qui évoquent  chacun leur fonctionnement, leurs difficultés et leurs outils.