AccueilActualitésLes 80 ans de l’AFPSSU

Les 80 ans de l’AFPSSU

L’association française de promotion de la santé des médecins scolaires et universitaires, a choisi de fêter ses 80 ans d’existence dans le somptueux amphithéâtre de la faculté de médecine de la rue Bonaparte ce 18 octobre 2018, sur un thème qui lui est cher : le bien-être et la santé des jeunes dans leur parcours d’étude.

Une matinée centrée sur la promotion du bien-être

Claude Bravard présidente de l’Afpssu et Pierre Bégué président honoraire de l’Académie Nationale de médecine ont rappelé les liens étroits qui unissent les deux organismes depuis l’origine.

Agnès Florin, professeur d’Université à Nantes a conduit plusieurs études sur le bien-être des jeunes qui est très lié à la qualité de vie à l’école. Plus les élèves  s’y sentent  heureux plus ils se sentent compétents.

Pour promouvoir une école de la confiance il faut identifier et valoriser les progrès, préparer l’avenir et bannir le pessimisme.

Christophe Marsollier IGAEN et docteur en sciences de l’éducation a insisté sur la forte corrélation qui existe entre les besoins fondamentaux des élèves, leur bien-être et leur réussite. Si le respect des besoins est reconnu comme principe directeur, il n’y a pas encore de consensus sur leur périmètre.

Du point de vue des élèves deux items  fondamentaux  doivent être respectés : justice et respect. Les adultes doivent agir en tuteurs de résilience, la bienveillance passive étant  la posture minimale.

 

Des actions pour améliorer la qualité de vie des élèves : table ronde

  • Bien-être et promotion de la santé à l’école
  • Un espace Créations en collège
  • L’accompagnement des doctorants
  • Le réseau RESEDA dans l’enseignement agricole
  • Un partenariat médecin infirmière, médecin et IPR sur l’Académie de Grenoble

 

Une après-midi centrée sur l’amélioration de la santé des élèves

Yves Chaix neuro pédiatre, en s’appuyant sur l’exemple de la dyslexie a montré l’importance des neurosciences dans le dépistage et le traitement des troubles spécifiques des apprentissages.

Kanetee Busiah, endocrinologue pédiatre ( Necker) a présenté un projet Tous à l’école qui permet aux parents et aux personnels s’occupant d’enfants atteints de maladies chroniques et génétiques, d’être informés sur le plan médical, de trouver des pistes pédagogiques et des liens avec les associations : http://www.tousalecole.fr

Jean Chamby pédopsychiatre à la Fondation Vallée a abordé les problèmes psychopathologiques chez les adolescents. En revenant sur les phénomènes liés à l’adolescence : une sexualité génitale possible qui conduit à des réaménagements de la relation. Lorsque les bases sont fragiles, l’adolescent investit les sensations, se protège de la déception ce qui peut le conduire à la politique du pire. Ce qui l’a conduit à aborder la question de la phobie scolaire.

La table ronde, à l’aide d’exemples présentés par chaque intervenant a permis de mieux comprendre les rôles respectifs, de l’infirmière, du médecin scolaire à l’éducation nationale et dans l’enseignement agricole.

La journée s’est achevée sur la présentation des lauréats des projets qui se sont pérennisés depuis 2009 et la remise des prix et la conclusion du grand témoin Eric Dugas.

 

Toutes les interventions ont été filmées et enregistrées et vous pourrez les retrouver sur le site : www.afpssu.com