AccueilNos coups de cœurNos coups de coeurL’homme au manteau Gris.

L’homme au manteau Gris.

Mon lourd cartable à la main,

Vers l’école, je faisais chemin.

L’hiver souvent froid à Bruxelles,

Couvrait ses trottoirs de gel.

La rue encore était sombre ;

Cependant, on distinguait les ombres.

Lentement, l’une d’elle s’approcha.

Alors mon cœur se déchira ;

Ne pouvant hurler d’effroi.

Je continuais, malgré tout mes pas…

Vers moi, cet homme au manteau gris,

Avait exhibé ses parties,

Et, tel un serpent malfaisant,

S’était esquivé rapidement.

Dieu !  Je n’étais qu’une enfant !

Faudra-t-il, toujours salir l’innocent ?

 Et, avec des semelles souillées,

Impunément piétiner la rosée ?

Grâce de C