AccueilActualitésLa Fraternité ce n’est pas qu’un mot au fronton des Mairies : paroles de ceux qui accueillent

La Fraternité ce n’est pas qu’un mot au fronton des Mairies : paroles de ceux qui accueillent

Préfacé par le Président de la CIMADE, ce livre est indispensable en ces temps où des manifestations de rejet de l’étranger se développent.

Les deux auteures se sont déplacées sur tout le territoire (voir la carte des lieux visités) et ont écouté ceux qui accueillent les étrangers.

Ils sont nombreux, leurs motivations sont très diverses, avec pour maître mot cependant : l’humanité, qu’ils aient déjà été engagés ou pas.

Partout, il s’agit de pallier le déficit de prise en charge par l’état. Des collectifs se sont constitués à l’arrivée d’exilés sur un territoire, pour une prise en charge globale. Prise en charge au cours de laquelle se construisent des relations avec les exilés, mais entre bénévoles aussi, ce qui procure de la joie.

Merci à Martine Blanchard et à Josiane Gabry, ainsi qu’aux éditions du Croquant, de nous avoir fait découvrir l’existence de pôles d’humanité dans notre société si souvent inhumaine.