AccueilActualitésLe grand livre des Super Pouvoirs

Le grand livre des Super Pouvoirs

Quel plaisir de lire un album dans lequel on rencontre des enfants heureux, qui aiment la vie. Chacun d’eux, neuf garçons et neuf filles, ont une compétence particulière ou une qualité, portée haut : un super pouvoir ! Et pas de stéréotypes dans la répartition des pouvoirs, la cuisine et la danse sont pour des garçons et les mathématiques pour une fille et, pour Karim, la lecture. Un texte poétique dans lequel on laisse libre cours à l’imagination. Une place est réservée au jeune lecteur afin qu’il définisse son super pouvoir dans la liste récapitulée en fin de livre et une page pour la libre expression.

Des qualités : l’optimisme, le courage, l’humour, l’attention, la curiosité, la patience,  l’agilité, la mémoire,  la persévérance, la créativité

Des compétences : l’organisation, l’adaptation

Les qualités comme les compétences sont toutes positives, et la curiosité n’est pas un vilain défaut comme certains veulent bien dire.

Des domaines d’activité : raconter des histoires, la musique, la lecture, la cuisine, les mathématiques, la danse.

Le premier portrait, celui d’Hélène qui raconte des histoires, nous plonge au cœur de la magie des récits tant son public est réactif, terrorisé ou riant aux éclats : « Avec ses histoires, Hélène voyage et transporte vers d’autres mondes » et l’on pourrait comprendre tous les autres textes comme des histoires racontées par Hélène.

La poésie

Le texte est semé de nombreuses images : « il pédale jusqu’à ce que la lumière du soleil revienne », « Marina sauve de nombreux souvenirs qui errent perdus dans le puits de l’oubli. », « une boussole qui donne la direction des mondes secrets », « elle allait si vite qu’on voyait à peine ses jambes. », « une tarte si grande et si moelleuse qu’on pouvait dormir dessus », « une division grande comme une autoroute vers le ciel « …

Cet album, écrit et dessiné par Rocio Bonilla et Susanna Isern et publié par les éditions du Père Fouettard, concourt à ce que les enfants lecteurs acquièrent de l’estime d’eux-mêmes, rêvent et développent leur imaginaire. Tous les enfants peuvent se reconnaître ou se rêver dans ces portraits.